Micro baladeur : bénéficiez-vous effectivement de la gratuité de l’électricité ?

Savannah Nkoko Longo, étudiante habitant la commune de Bandalungua au quartier Moulaert,on a de l’électricité tous les jours, il ya des coupures mais c’est rare, s’il ya coupure des fois, c’est parce qu’il ya surcharge ou panne sinon on a du courant tout le temps les agents de la SNEL ne passent pas à la maison.

Junior Nshimba, évangéliste de l’Eglise AMOC, nous bénéficions de cette gratuité à 85%. Au début, c’était pire,pendant une semaine, on avait le courant que la nuit, maintenant on a repris notre programme habituel 2 jours d’électricité et un jour de délestage, et le soir on achète ce délestage a 1000fc ou 500fc pour avoir de l’énergie la nuit. Ici à Mombele dans la commune de Limete, nous sommes bénéficiaires à 60%.Les agents ne sont jamais venusàla maison à part celui de la cabine qui nous exige d’acheter le délestage. Albertine Swedi, étudiante en troisième graduat à l’IFASIC. Si je peux le dire nous bénéficions à 80% la gratuite de l’électricité, nous avons un courant permanant, sauf le délestage qui ne prend forcément 24 heures

Déborah NdombaLoliki, journaliste réalisatrice à la chaine show TV habitant au quartier Munganga dans la commune de Ngaliema. J’ai constaté est que les agents passent pour exiger le payement des mois précédents en cas de dettes. Parlant de la gratuité de l’électricité, oui c’est vrai que tous nous sommes mis à la disposition de celle-ci .En fait, le problème se pose au niveau de la SNEL qui ne respecte pas cette mesure de grâce offerte par le Chef de l’État. Nous n’en bénéficions pas nécessairement parce que nous dormons dans le noir 2jrs\7. Les agents ne passent pas à la maison, sauf s’il y a panne nous faisons recours à eux et cela peut nous coûter 100.000fc par avenue .Comme nous l’avions eu la semaine dernière au quartier Adula dans la commune de Bandalungua.

Winner Nsaka, étudiant à l’UPN, au quartier Yolo quand dans la commune de Kalamu. Nous bénéficions de cette grâce tout en gardant notre programme habituel (2jours courant et 1 jour délestage) et c’est difficile de l’avoir pendant la journée. Je crois c’est à 60%que nous bénéficions de cette faveur.

Exaucée Momba-Etudiante (habitant Ngaliema) 

Je dirai qu’actuellement, le courant est un peu stable à Ngaliema précisément au quartier Mama Yemo .Alors qu’avant, il yavait coupure intempestive de l’électricité, je trouve que c’est bien si ça restait ainsi, car l’insécurité qui était favorisé par l’obscurité n’est plus.

Laisser un commentaire