Muyambo risque d’écoper 6 mois de prison

Jean-Claude Muyambo risque d’écoper 6 mois à ans de prison pour avoir troublé l’ordre public dans un bureau de vote à Lubumbashi.

Battu à plate-couture, Jean Claude Muyambo a alerté l’opinion publique par des déclarations désobligeantes envers le gouverneur élu Jacques Kyabula Katwe tout en promettant de produire des actes qui l’empêcheront de diriger paisiblement. Oubliant qu’il vient à peine de sortir de la prison.

Les propos tenus dans sa télévision qui fut fermée pour avoir véhiculer des propos haineux concordent bizarrement avec ceux repris sur des tracts qui ont été jetés à travers la ville de Lubumbashi. Des propos menaçant les députés provinciaux en leur demandant de voter pour le candidat Gouverneur de L’UDPS avec lequel monsieur MUYAMBO a partagé une certaine sympathie maladroitement exprimée dans une courte vidéo où il apparaît fatigué et cherchant des mots.
Se rendant coupable des sanctions prévues à l’article 88 de la loi électorale, il a en effet troublé l’ordre public dans un bureau de vote pendant le déroulement du scrutin en vociferant et menaçant les députés provinciaux et les agents de la CENI. Des actes commis en flagrance et punissables de la peine de 6 mois à 5 ans de servitude pénale principale.

L’ex bâtonnier de triste mémoire et expert en montage qui a menacé les députés provinciaux en plein vote et qui a monté des groupes armés d’armes blanches pour intimider les députés lundi 08 avril et mercredi 10 avril est pris cette fois-ci la main dans le sac . Le parquet de grande instance de Lubumbashi appelé à se saisir du dossier.

Laisser un commentaire