Pas dans les oubliettes !

Congo Hold-Up, cette affaire continue à défrayer la chronique. Elle est sur toutes les lèvres. Les langues se délient. Naturellement, le clan Kabila est à la défensive. Les démentis foisonnent.

Qu’en est-il de la réaction officielle ? Selon une lettre que « Jeune Afrique » a pu consulter, la ministre de la Justice a demandé qu’une instruction soit ouverte au plus vite pour faire la lumière sur les accusations de détournements de fonds portées contre le cercle restreint de Joseph Kabila. Le ministre de la Communication et porte-parole du Gouvernement a embrayé dans le même sens :  » Nous ne pouvons pas comme gouvernement rester insensible à de telles allégations, le moment venu la justice se saisira du dossier ». L’intention du Gouvernement est claire comme l’eau de roche à ce sujet. Cette volonté manifeste doit être suivie des actes concrets. C’est à la justice indépendante, neutre et impartiale d’éclairer la lanterne à l’issue de l’instruction. À l’absence des preuves tangibles, le clan Kabila sera disculpé. Dans le cas contraire, les coupables devront répondre de leurs actes devant la justice. La gestion de la chose publique requiert des impératifs notamment la bonne gouvernance dans le chef des gouvernants.

JM Mawete

Laisser un commentaire