Rémy Massamba pressenti 1er vice-président de l’Assemblée nationale

Bien qu’elle soit encore fraiche, la destitution du premier vice-président de la chambre basse du Parlement appartient désormais au passé.

Le chemin est balisé pour son remplacement. D’ailleurs le député national Muhindo souhaite que ce remplacement se fasse au cours de ladite session extraordinaire.  Les tractations sont déjà en cours dans le parti présidentiel. Dans les couloirs, plusieurs personnalités sont citées mais un seul semble prendre l’ascendant sur les autres. Il s’agit de l’honorable Rémy Massamba. L’élu de la circonscription du Mont Amba bénéficie d’un parcours digne. A son actif, plusieurs années de lutte pour l’avènement de la démocratie et de l’Etat de droit au parti de Limete et de surcroît aux côtés de l’opposant historique Etienne Tshisekedi. Ce cadre de l’UDPS jouit également d’une longue expérience parlementaire en qualité de député national. Une bonne frange de députés nationaux exhorte  l’UDPS à opérer un choix judicieux dans la succession de Jean-Marc Kabund. Des critères de compétence sont cités. L’ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale  Kabund n’était-il compétent ? Point n’est besoin de spéculer sur ce point. Reste à savoir si l’honorable Rémy Massamba aura officiellement l’investiture de sa formation politique. Et ce n’est qu’après que ce représentant du peuple pourra aller à l’assaut de l’ensemble de députés nationaux au cours d’un vote qui sera organisé pour la circonstance.

Au terme des accords entre le FCC et le CACH, le poste de premier vice-président  de la chambre basse du Parlement est exclusivement réservé à l’UDPS. Pour rappel, JM Kabund a été déchu au poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale lundi 25 mai. 289 sur 315 députés ont  voté pour sa destitution, 17 ont voté contre son éviction, 9 se sont abstenu et aucun bulletin nul.

JM Mawete

Laisser un commentaire