Sama, Mboso, Bahaiti et Beya en mission de bons offices chez Fridolin Ambomngo

Les présidents de deux chambres du Parlement à savoir Christophe Mboso pour l’assemblée nationale et Modeste Bahaiti pour le Sénat, le Premier ministre Jean-Michel Sama et le conseiller spécial du Chef de l’État en matière de sécurité François Beya sont allés à la rencontre mardi 23 novembre du cardinal Fridolin Ambomngo Besungu.

L’objectif de cette rencontre était de passe au peigne fin les relations entre l’église catholique et l’État. Au sortir de ces échanges, le speaker de la chambre basse du Parlement a clamé haut et fort qu’il n’y a pas de problème entre l’Église et l’État.  » Fridolin Ambomngo, c’est notre cardinal, notre père spirituel. Tout a clarifié » a-t-il souligné. L’honorable Christophe Mboso a souligné qu’ils continueront à collaborer avec l’Église pour le bien-être de la population et le progrès de l’Église catholique. Il sied de rappeler que les relations entre l’Église catholique et les autorités congolaises n’étaient pas au beau fixe. La CENCO et l’ECC ne sont pas d’accord avec le choix de Denis Kadima à la tête de la CENI, le considérant comme un proche de l’actuel président Félix Tshisekedi.

JM Mawete

Laisser un commentaire