Sénat : le Bureau d’âge installé !

Les sénateurs ont été convoqués mardi 14 mai pour la toute première séance plénière de la session extraordinaire inaugurale de cette législature, la 4ème pour la 3ème République.

Il s’agit d’une plénière qui inaugure les travaux pour cette nouvelle législature. Les sénateurs ont ainsi la lourde tâche de travailler pour la stabilisation et le développement des provinces du pays. Cette séance a été présidée par Jean Mukuala Bateke, Secrétaire général de la chambre haute du Parlement , qui a procédé à l’installation du bureau d’âge. Celui-ci est chargé de gérer les affaires courantes avant l’élection du Bureau définitif. Ce bureau d’âge est composé de trois membres. Il s’agit du doyen d’âge et de deux sénateurs élus les plus jeunes.

Pascal Kinduelo Lumbu, âgé de 85 ans, né le 25 septembre 1938, a été élu au Kongo-Central pour le compte de l’UDPS-Tshisekedi. Homme d’affaires reconnu, il est le créateur de la Banque Internationale de Crédit (BIC). Dans le cadre de ses fonctions, il a présidé le conseil d’administration de la BGFI Bank RDC. Il a également dirigé Sud Oil, une société de distribution de pétrole. Pascal Kinduelo Lumbu est membre de la majorité présidentielle. Pour sa part, Moïse Ekumbo Lungulu, âgé de 30 ans et né le 1er janvier 1994, est le 1er secrétaire (Questeur). Pascal Lungulu a été élu sénateur dans la province de la Tshuapa en tant qu’indépendant et est proche du ministre de l’Aménagement du Territoire Guy Loando Mboyo. Ancien intendant du ministre d’État, ministre de l’Aménagement du Territoire, Moïse Ekumbo Lungulu est affilié au régime au pouvoir.

Enfin, Van Kazadi Kakonde, âgé de 31 ans et né le 19 mai 1993. Il est le 2e secrétaire (rapporteur). Élu sénateur de la ville de Kinshasa en tant qu’indépendant, Van Kazadi est fils biologique de Peter Kazadi, Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières et membre de l’UDPS, parti au pouvoir. Conformément à l’article 114 de la Constitution, le Bureau d’âge a pour missions la validation des pouvoirs de nouveaux élus, l’élaboration et l’adoption du règlement intérieur, ainsi que l’élection et l’installation du bureau définitif.

Pour rappel, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a récemment dévoilé les résultats de l’élection des sénateurs organisée dans 20 provinces de la République. Ces élections avaient donné lieu aux 84 sénateurs de la nouvelle législature. Les sièges restants, soit 24, seront pourvus après les élections dans les provinces dont les scrutins n’ont pas encore eu lieu. Il s’agit de l’Equateur, Kwilu, Ituri, Nord-Kivu, Nord-Ubangi et Maï-Ndombe. Il est à noter qu’en sa qualité d’ancien chef de l’État Joseph Kabila Kabange figure également parmi les sénateurs qui composent cette législature. Ce qui porte à 109 le nombre d’élus de la chambre des sages.

Il convient de noter que la ville-province de Kinshasa dispose de 8 sièges, tandis que les 25 autres provinces disposent chacune de 4 sièges, totalisant ainsi 100 sièges.

Nico Kassanda

Laisser un commentaire