Thomas Lokondo appelle le gouvernement à expliquer les mesures prises pour l’ouverture de la maison Schengen

Le député national Henry Thomas Lokondo entend être éclairé au sujet des mesures prises par le gouvernement, après la fermeture de la maison Schengen il y a plusieurs mois passéss.

 

Car, ces mesures ont entrainé d’énormes difficultés sur l’octroi des visas Schengen. Et les congolais ne savent plus comment voyager. L’honorable Lokondo a appelé le ministre des Affaires Étrangères Shé Okintundu à se présenter devant la représentation nationale pour éclairer la lanterne non seulement des députés nationaux, mais aussi de toute la population, en ce qui concerne cette question cruciale. Léonard Shé Okitundu devra expliquer quelles sont les dispositions prises par le gouvernement pour permettre aux congolais reprendre leur voyage à travers l’Europe. A cet effet, cet élu de la majorité présidentielle avait introduit une question orale avec débat devant le bureau de l’Assemblée nationale. Cette question était consécutif à plusieurs appels provenant des députés ainsi que de plusieurs catégorie de compatriotes congolais qui étaient lésées par la mesure de fermeture de la maison Schengen, alors que la maison Schengen, c’est la où l’Europe octroi des visas pour les congolais. Selon ce député, en son temps, il avait fait remarquer à Léonard Shé Okitundu, que l’espace Schengen n’est pas la Belgique. Il a fait remarquer que les autres pays européens avaient témoigné leur solidarité à la Belgique, pour ne pas céder à la décision prise par le gouvernement congolais.

 

D’où les explications du gouvernement congolais s’avèrent importantes devant la représentation nationale, étant donné qu’il existe des malades qui veulent voyager pas seulement en Belgique, mais en Allemagne, en France, en Suède en Hollande, mais aussi des scientifiques, des hommes d’affaires etc. Ces catégories des personnes veulent voyager, mais ils n’ont pas des visas. C’est l’organisation de l’union européen qui octroi des visas. Il a précisé que la Belgique n’est là que comme service technique. Tout en reconnaissant que la mesure prise parle gouvernement n’était mauvaise en soi, mais il souligne que toute la situation est bloquée. ‘’ On a fermé le consulat belge à Lubumbashi, ça va encore. Mais la mesure sur Schengen, c’est vraiment à côté. J’attends un débat avec le ministre des affaires sur ce point précis ‘’, a indiqué Lokondo, avant d’enchainer ‘’un homme d’État n’a pas d’état d’âme. On ne gère pas le pays avec des états d’âmes ‘’. Lokondo entend voir cette question orale avec débat, être alignée aussitôt, pour que le débat ait lieu dans un bref délai, étant donné qu’il ne reste que peu de temps pour clôturer la session. Le bureau a promis d’aligner ladite question. Affaire à suivre.

Laisser un commentaire