Un bus en provenance de Lufu brûlé : énième forfaiture des Wewas

C’est dans le quartier Matadi-Mayo dans la commune de Mont-Ngafula, à l’ouest de la ville de Kinshasa, que cette énième forfaiture des conducteurs de moto taxi communément appelé Wewa a eu lieu.

Ces derniers ont incendié ce lundi 4 novembre, un bus en provenance de Lufu (marché frontalier entre la RDC et l’Angola, Kongo-Central). Selon les témoins de la scène rapportent que le chauffeur d’un bus a fauché un taximan moto décédé sur place. Ces collègues alertés ont préféré se faire justice en lieu et place de se confier aux autorités de la place. Ils ont, pour ce faire, incendié ledit bus chargé des marchandises. Plusieurs commerçants ont vu disparaître leurs sources de revenus à la suite de cet acte ignoble de la part des taximen moto. Je suis horrifié par ces scènes de terreur à répétition. Il est urgent que les autorités urbaines mettent de l’ordre et la stricte discipline dans la circulation et la conduite des wewa. Ces incidents répétitifs donnent une très mauvaise image de la ville », a réagi le député national Patrick Muyaya sur son compte twitter.

 

Outre l’honorable Muyaya, plusieurs langues ont condamné cette nouvelle scène des « wewa » qui se considèrent des intouchables, ces derniers jours. Ils ont récemment brûlé un bus Transco après qu’un de leurs a été abattu par un policier au croisement des avenues Kabinda et Kasa-Vubu.

 

Laisser un commentaire