Vital Kamerhe, candidat de l’Union sacrée pour le perchoir de l’Assemblée nationale

Vital Kamerhe est officiellement le candidat de la majorité au pouvoir pour succéder à Christophe Mboso au perchoir de l’Assemblée nationale. Il a remporté les primaires face à Bahati Lukwebo, président sortant de la chambre haute du Parlement et Christophe Mboso, président sortant de la chambre basse du Parlement.

Sur 372 députés votants, 183 ont voté le président national de l’union pour la Nation Congolaise ( UNC ) Vital Kamerhe, alors que Christophe Mboso Nkodia a obtenu 113 voix et Bahati Lukwebo à la queue avec 69 voix. Tandis-que 7 bulletins sont déclarés blancs.

Dans son discours de campagne pour ces élections des primaires, Vital Kamerhe s’est engagé à renforcer le contrôle parlementaire.

“ Nous allons renforcer le contrôle parlementaire. Nous l’avons fait dans la passé ”, a rappelé l’ancien président de la chambre basse du Parlement.

Ainsi prend fin le climat de suspense né suite au manque de consensus au sein de la famille politique de Félix Tshisekedi sur le candidat commun à la Présidence de l’Assemblée nationale.

L’idée d’organiser les primaires a été soutenue par les membres du Présidium de l’Union sacrée, a indiqué Augustin Kabuya, Secrétaire général de l’UDPS.

Il sied de noter que la prochaine étape sera consacrée à la publication du calendrier de l’élection du Bureau définitif de l’Assemblée nationale.

Pour rappel, Vital Kamerhe, actuellement Vice-premier ministre, ministre de l’Économie, a déjà dirigé l’Assemblée nationale sous Joseph Kabila de 2006 à 2009.

Djodjo Mafuku

Laisser un commentaire