Décès de DJ Arafat : Témoignages poignants des personnalités

A l’annonce de la disparition de l’incarnation du coupé-décalé DJ Arafat, tant les témoignages que les hommages fusent de partout à l’endroit de l’illustre disparu.  

A ce sujet, le président ivoirien Alassane Ouattara s’est exprimé en ces termes : ‘’ C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès de Houon Ange Didier  ‘’DJ Arafat’’, icône de la jeunesse et ambassadeur de la musique et de la culture ivoirienne. Je présente mes sincères condoléances à sa famille et à tous ses fans’’.

‘’Une grosse perte pour la culture et la musique ivoiriennes’’

Le ministre ivoirien de la Culture  Maurice Bandaman évoque une grande perte pour la Côte d’Ivoire. ‘’ En tant que ministre de la Culture, j’ai, pour ce jeune homme, un respect que nous avons toujours célébré. Nous l’avons décoré l’année dernière, en tant qu’officier de l’Ordre du mérite culturel, et donc c’est une grosse perte pour la culture et la musique ivoiriennes. […] Un artiste ne meurt jamais. Le corps est déjà peut-être inerte, mais l’artiste vit toujours à travers ses œuvres. La meilleure façon de pleurer DJ Arafat, c’est de le célébrer, de faire en sorte que sa mémoire vive et que nous puissions publier son œuvre’’, a ajouté le ministre ivoirien de la Culture. C’est toute la Côte d’Ivoire qui est en deuil a-t-il conclu.

‘’ Il n’y a pas plus populaire que DJ Arafat’’ en Côte d’Ivoire

RFI avait reçu DJ Arafat, il y a un peu plus d’un an. C’était dans l’émission « Légendes urbaines » présentée par Juliette Fievet. Juliette se trouve en ce moment à Abidjan. Elle témoigne de la désolation de tous les fans de la star et ils sont nombreux. ‘’ Nous sommes en deuil national. Je marchais dans un hôtel. Les mamans qui lavent le sol ou les jardiniers pleuraient. Les barmans pleuraient. Vous savez, ses fans, on les appelle les « Chinois ». Ils sont tellement nombreux, ses fans, que c’est la « Chine populaire ». Les gens courent dans la rue. Personne ne veut y croire, en fait. Et tout le monde est sous le choc. Je crois que, sincèrement, même si un homme politique était parti, cela n’aurait jamais fait cet effet-là. Arafat a largement dépassé les frontières de la musique. Arafat, c’était l’enfant du peuple. Il était matière à débat évidemment parce que c’est un personnage rocambolesque mais quoi qu’il arrive, il était dans le cœur des gens. Il n’y a pas plus populaire qu’Arafat en Côte d’Ivoire’’, soutient-elle.

Sur l’apport de DJ Arafat au coupé-décalé, Juliette Fievet explique qu’il était l’incarnation même du coupé-décalé.

Il est le coupé-décalé. Il est l’incarnation du coupé-décalé. C’est un pléonasme. Arafat ; coupé-décalé, c’est la même chose.

Hommage de  Koffi et Mokobe

La réaction du chanteur congolais Koffi Olomide est sobre. Ce chanteur affirme simplement ceci : ‘’ les mots me manquent, repose en paix’’. En sanglots, le rappeur français Mokobe a déclaré : ‘’ Rien ne sera plus comme avant, notre frère Dj Arafat nous a quittés que son âme repose en paix, je suis attristé abattu je n’arrive même pas à y croire, une forte pensée pour ses proches sa famille et tous ses fans à travers l’Afrique et le monde’’. Pour certains, sa disparition fait penser à Douk Saga, pionnier du coupé-décalé. C’est le cas de Paola Audrey qui écrit : ‘’ Le coupé-décalé aura perdu son créateur puis l’héritier de celui-ci de manière brutale et précipitée à chaque fois. C’est tragique.’’ Il sied de signaler que la dame (journaliste de radio) dont la voiture a été en choc avec la moto d’Arafat, vient elle aussi de rendre l’âme.

 

Laisser un commentaire