Eddy Manyonga, un chantre inspiré et pétri de talents

Manyonga kulita Nathanaël plus connu sous le nom d’Eddy habitant de Kolwezi est en même temps étudiant en informatique et réseaux à l’Université de kolwezi.

Hormis ses études, c’est un enfant qui est né dans une famille qui connait Dieu. Le plus souvent, c’était la magie, la sorcellerie, les esprits démoniaques mais par la grâce de Dieu, tout d’un coup, il a choisi son fils Nathanaël pour le servir afin de sauver sa famille.

Déjà à l’âge de 3 ans, il chantait dans sa petite maisonnette. À 7ans, il est devenu conducteur de la chorale de l’église Nzambe malamu à Kolwezi extension Hewa Bora. De 8 à 10 ans, il fait partie de l’église de réveil Eau vive. Après 3 ans. Il redevient conducteur d’un groupe de musique Canneau vocal où il évolue pendant 10 ans. Il était toujours parmi les meilleurs tenoristes, jusqu’en 2019. Avant,il était limité parce qu’il ne savait pas comment chanter avec son cœur.  Son passé, son parcours n’ont pas du tout donné le goût au gens mais avec le Seigneur, tout celui qui viendra après leur génération marchera bien,dans sa musique actuellement.

Aujourd’hui Manyonga Eddy est devenu chantre de l’Éternel. De toute sa vie, il a rêvé être un grand chantre de l’Éternel. Par la bonté de Dieu, son rêve est devenu réalité. Il est aussi écrivain. Il a écrit sa première chanson intitulée « Tokolongolayo Nini ». Sa couleur préférée est le rouge comme le sang de Jésus et le bleu. Son plat préféré est le fufu(Bukari en swahili). Il mesure environ 2m.

Son sport préféré est le basketball vu sa taille élancée. Excepté, le basketball, il aime le handball. 3 ans  d’expérience dans la balle au panier au niveau national. Cela ne l’empêche pas d’exercer le don que Dieu a placé en lui. Très souvent quand il est entouré des gens, il dégage des paroles ,des phrases qui touchent les gens et ses paroles changent la vie. C’est pourquoi, il a décidé de transmettre le message particulier que Dieu lui a donné à travers l’adoration bien que cela n’est pas facile.

 » Je crois qu’à travers de moi, Dieu peut faire quelque chose car il est l’instrument de l’Éternel pour transmettre l’édification, le changement, la foi, la force, donner la force, la confiance  à ceux qui sont fatigués »  a-t-il révélé.

Quant à ses ambitions, ce chantre de l’Éternel s’exprime en ces termes:   » J’envisage d’atteindre le niveau le plus élevé parce que sur le plan musical, je ne suis même pas arrivé à 1. Je suis encore au début, mais j’aimerais aller plus loin un jour, créér mon école de musique, avoir des bâtiments pour encadrer les musiciens surtout les musiciens chrétiens. Ma mission, c’est aussi de faire  des gens des adorateurs, apprendre les gens comment adorer Dieu car la Bible declare l’heure vient car elle est déjà venue où les vrais adorateurs adoreront le père en esprit et en vérité. Donc, j’aimerais transmettre le message, un esprit des adorateurs à ceux qui ont cette grâce et n’arrivent pas à décoller, par la grâce du Seigneur on va y arriver ». Beaucoup de difficultés dans la musique.

Premièrement, c’est l’argent qui complique pour se produire, puisque il est difficile d’évoluer dans le monde musical sans producteur. Sa seule prière est que le Seigneur lui fasse grâce pour en avoir. Après, c’est le témoignage: ce que les gens disent sur les musiciens. Souvent, ça les affecte énormément surtout spirituellement. La Bible déclare:  » ne vous conformez pas aux siècles présents ,soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence ». Tout ce qui lui arrive à présent, c’est pour enseigner aussi ceux qui viendront après lui de devenir des vrais adorateurs.

Son modèle dans la musique, c’est un homme de Dieu que plusieurs n’aiment pas mais pour lui c’est un mentor. Il s’agit du pasteur Moise Mbiye. Il a commencé à le suivre depuis  très longtemps.  Pourquoi le choix de ce modèle ? Parce que c’est quelqu’un qui connait la musique et dans le fin fond de sa musique, c’est quelqu’un qui est spirituel, ses textes arrivent vraiment à toucher le cœur des gens, pour lui il est suffisant. Son autre modèle est le pasteur Athoms Mbuma: c’est quelqu’un qui est connecté à l’esprit. On espère atteindre les dimensions qu’ils ont voir même aller au delà pourquoi pas car Dieu est fidèle.

La musique congolaise évolue.  Elle se propage dans tous les coins, c’est une bonne chose.    

Divine Kabukala

Laisser un commentaire