Quels enjeux pour la 6ème édition du festival de Kinshasa Jazz ?

Un thème bien spécifique choisi cette année, le jazz vecteur du dialogue interculturel et
de résolution des conflits.

Le jazz se veut cette édition comme un messager et un promoteur de la paix en cette période de guerre en général et en particulier en RDC dans sa partie Est.

Organisé depuis 6 ans par Paul Ngoie Kabongo plus connu sous le nom de Leperc, initiateur du projet, artiste musicien et opérateur culturel. En effet, ce festival lance un appel fort, celui de la réconciliation et de bon voisinage dans un monde où les guerres sévissent de gauche à droite. Ce festival est non seulement une opportunité d’approfondir des relations avec d’autres nations mais aussi d’unifier interculturellement nos relations à travers la musique Jazz.
Une autre mission de ce festival, c’est d’offrir aux congolais une ouverture et une découverte d’autres cultures et même de dialoguer autour de certaines questions sur la politique, l’art en général et même sur la musique.

Organisée à la grande halle de l’Institut français de Kinshasa dans la commune de la Gombe respectivement vendredi 02 et samedi 03 septembre 2022 avec l’intervention de plusieurs artistes bourrés de talent tant locaux qu’internationaux. La concrétisation de ce thème se justifie par la présence de tous ces artistes venus d’un peu partout dans le monde notamment : Voldie Mapenzi (RDC-GOMA), Prisque Bakana (RDC), Matthias Nilsson (SUÈDE), Bantu Jazz (RDC), Kissangwa (UK-RDC), Austine Zaletel (USA), Paméla Baketana (RDC), La Damion Massey (USA), Mays Bantsimba (CONGO-BRAZZA)

Barandenge Ndawele, Stagiaire IFASIC

Laisser un commentaire