Kabwelulu invite Bisunzu, COOPERAMMA et la société civile à une réunion ce 21 mai à Kinshasa.

Le Ministre des Mines Martin Kabwelulu a invité le Directeur Général de la Société minière Bisunzu (SMB), le Directeur gérant de COOPERAMMA et le président de la Société civile de la province du Nord Kivu à participer à une réunion’ organisé ce 21 mai à 10heures dans la salle des réunions de son cabinet situé au 4e niveau de l’immeuble du gouvernement à l’issue de laquelle des résolutions opposables à toutes les parties seront prises.

Le Ministre des Mines justifie cette convocation suite à plusieurs correspondances provenant les unes de la société minière Bisunzu (SMB), les autres de la COOPERAMMA et les autres encore de la société civile lui informant de la situation dramatique qui prévaut à Rubaya dans le territoire de Masisi en province du Nord Kivu font état des attaques armées avec mort d’hommes perpétrées par des hommes non autrement identifiés de la mine de la société minière de Bisunzu ainsi de la décision unilatérale de résiliation du protocole d’accord entre la SMB et la COOPERAMMA, prise par le DG de la SMB. Martin Kabwelulu a, par la même occasion, déploré que cette situation a mis sur la route des milliers d’exploitants artisanaux qui travaillaient au sein de ladite mine et a provoqué un désordre qui a amené l’érection des barrages sur les routes d’intérêt général, tout en perturbant la circulation des personnes et de leurs biens.

 

En attendant une solution opposable à tous, Le Ministre des Mines a demandé à toutes les parties prenantes en conflits de faire preuve de réticence en vue de ramener la paix dans cette partie du territoire national.

 

Une pensée sur “Kabwelulu invite Bisunzu, COOPERAMMA et la société civile à une réunion ce 21 mai à Kinshasa.

  • 07/12/2019 à 12 h 13 min
    Permalink

    La SMB doit dégager, nous citoyen et peuple congolais de MASISI en communauté confondue, nous ne contuerons pqs de supporter le comportement de SMB via son Chef Edouard MWANGACUCU sous l’ombre avec le certificat obtenu sous le sang de la population dans une Rébelion.
    Nous disons NON NONNNNNN à cette hyocisie et demandons à l’Etat congolais de ramener le peupel congolais du territoire de MASISI de leur Droit. si non à très bientot le pir commence. trop c’est trop.
    il a bcp tué les gens et maintenant son tour arrive si le gouvernement n’arrive à gerer cette situation.
    les gens meurent de fain cause d’un individu encore Rebelle, il est le Chef du CNDP encore officiellement, peuple congolais reveillons nous;

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :