La crise alimentaire dans l’Est de la RD Congo : Un second crime contre le peuple congolais

Le Programme Alimentaire Mondial tire la sonnette d’alarme concernant la persistance des violences entravant ses opérations le long de l’axe entre Goma et Saké. Dans un message sur Twitter, le PAM souligne que l’aggravation de ces violences crée un vide humanitaire, contraignant des millions de personnes à vivre dans des conditions précaires.

De plus, le PAM met en lumière le déplacement de 128 000 personnes trouvant refuge dans les environs de Goma et Minova à cause de cette situation critique.

Par ailleurs, le PAM en appelle à un arrêt des violences meurtrières dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Poursuivant son engagement, le Programme Alimentaire Mondial continue de fournir une aide alimentaire essentielle aux populations de l’Est de la RDC, touchées par les conflits et les catastrophes naturelles. Récemment, il a distribué 432 tonnes de denrées alimentaires à plus de 25 920 bénéficiaires affectés par les catastrophes naturelles et les conflits armés à Lushebere et Nyamukubi, dans le territoire de Kalehe, au Sud-Kivu.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR

Laisser un commentaire

Banner Meet DefMaks