CLC:  » Les animateurs de la CENI doivent démissionner »

Jonas Tshiombela, porte-parole du Comité Laïc de Coordination (CLC) estime que l’actuel staff dirigeant de la CENI doivent démissionner dans la mesure où ils n’inspirent plus confiance.

Pour l’activiste des droits de l’homme, les animateurs de la CENI ne font plus le travail qui leur a été demandé.  » Le rejet des candidatures confirme que la Joseph Kabila et la CENI constituent des obstacles majeurs en dépit du renoncement au troisième mandat du Chef de l’État » poursuit-il. Ce dernier embraye en affirmant que les deux protagonistes (Joseph Kabila et Corneille Nangaa) empoisonnent le processus électoral. C’est pourquoi, le CLC demande au président de la République d’isoler le processus électoral c’est-à-dire ne pas s’impliquer dans celui-ci en ne se limitant seulement qu’à la recherche des moyens. En réaction, Serge Kadima émet cette interrogation: Au nom de quoi, le CLC demande la démission de l’équipe dirigeante de la CENI ? Et pourtant, la centrale électorale est un organe indépendant dont les animateurs ont été désignés démocratiquement. En outre, aucune composante ne s’est plainte jusqu’à ce jour. Jean-Pierre Kalamba, rapporteur de la CENI clame haut et fort que son institution a travaillé en âme et conscience en consultant de manière croisée la Constitution et la loi électorale.  » En période électorale, la CENI ne peut engager des polémiques car ses décisions sont attaquables à la Cour constitutionnelle » a précisé le rapporteur.

Laisser un commentaire