156 écoles privées menacées de fermeture à Tshopo

Le gouverneur de la province de la Tshopo Walle Lufungula Louis-Marie a mis en place une commission ad hoc chargée de vérifier la viabilité et la fiabilité de toutes les écoles privées opérationnelles dans la province de cette province.

Une mission de 13 jours a été confiée à cette commission spéciale pour mener des enquêtes sur les 356 établissements scolaires de la ville boyomaise. Au terme des enquêtes, la commission a rapporté que 156 écoles privées ne sont pas viables et fiables. Par conséquent, elles méritent d’être fermées au terme d’un arrêté du gouverneur de ladite province. Selon le constat fait par la commission, il existe des écoles viables et fiables. Certaines sont fiables mais non viables, par contre d’autres sont non viables moins encore fiables. A en croire l’un des membres de la commission, la viabilité, c’est lorsque les conditions d’accueil sont réunies : salles des classes conformes aux normes, bancs et pupitres adaptés, tableaux noirs, la cour de récréation, toilettes qui répond aux normes hygiéniques. D’autres éléments à ajouter, c’est notamment les dispensaires. En ce qui concernant la fiabilité, la même person ne a précisé que c’est lorsque l’école est en ordre avec les exigences de l’État congolais quant à son fonctionnement. Cette commission ad-hoc a été constituée des délégués des cabinets tant du gouverneur que du ministre provincial de l’EPSP, de la division provinciale et de l’inspection principale provinciale de l’EPSP ainsi que des associations des écoles privées agréés notamment ASSONEPA et CEPACO. Le rapport de cette commission a été déposé au cabinet du gouverneur de province Louis Marie Walle Lufungula pour une décision qui s’impose.

Laisser un commentaire