En mal de consensus : Porte-parole tournant entre Katumbi et Bemba

‘‘Moise Katumbi et Jean-Pierre Bemba vont occuper, à tour de rôle, le poste de  porte-parole’’, annonce ce soir, en exclusivité, le député national MuhindoNzangi.

Selon l’élu de Goma, membre d’ensemble pour la république, le nouvel parti politique de Moise Katumbi, ‘‘un compromis interne a été trouvé il y a plusieurs semaines’’.  ‘‘Chacun des leaders, occupera cette fonction pendant deux ans’’. Muhindo Nzangi affirme que « le règlement intérieur de l’opposition, à adopter par les députés et sénateurs, va reprendre cette disposition » spéciale. Prévu par la loi sur le statut de l’opposition de 2007 (inspirée de l’article 8 de la Constitution qui proclame sacrés, les droits liés à l’existence de l’opposition), le poste de porte-parole n’a, à ce jour, jamais été pourvu. Cette loi dispose que le porte-parole de l’opposition est désigné par consensus entre opposants au parlement (députés nationaux et sénateurs) réunis sous la facilitation de la présidence de l’assemblée et du sénat.  Si ce consensus échoue,  un vote au scrutin majoritaire à 2 tours peut alors être organisé. Toujours selon cette loi, le porte-parole de l’opposition a rang de ministre d’État, jouit des avantages et immunités, bénéficie d’une dotation du Trésor public et est, à ce titre, considéré comme l’interlocuteur attitré du gouvernement.

Laisser un commentaire