La SCTP scelle les boutiques et pharmacies, à la cité Gamma

La cité Gamma, située sur l’avenue Flambeau n°73 dans la commune de Barumbu fait partie du patrimoine immobilier de la SCTP (ex ONATRA).

Elle comprend en son sein des imposants immeubles dont Kwango, Kwilu, Kasaï, Itimbiri, Inkisi. L’actuelle Direction générale de la SCPT sous la houlette du DG Martin Lukusa (fils maison) aurait décidé de réhabiliter ses immeubles, villas et maisons. C’est ainsi qu’elle a pris la décision impopulaire de détruire et sceller toutes les constructions au sein de ses espaces et cités résidentielles dont la cité Gamma qui n’a pas fait exception à cette mesure.

D’après le numéro un de la SCTP, cette mesure vise à redorer l’image de ces immeubles et maisons comme dans le passé. Certes la mesure est louable mais aussi elle quelques conséquences néfastes. Les résidents sont obligés d’aller loin pour se procure des produits de première nécessité. Pareil pour les occupants des niveaux élevés des immeubles. Évidemment depuis jadis, il n’y a pas de cantine dans la cité.

Afin de rendre la cité propre et habitable, cela nécessite la réhabilitation mais elle devait aller graduellement et progressivement avec la démolition et le scellage pour permettre aux habitants et propriétaires des boutiques, pharmacies et autres de prendre des précautions avant que le projet ne puisse être effectif. Ces immeubles datent depuis l’époque coloniale et servaient de logement de ses cadres. À l’époque, c’était une cité où il faisait beau vivre.

La plupart de résidents était des blancs et quelques cadres congolais. D’aucuns n’ignorent que la SCTP est l’une des entreprises si pas la première après la GECAMINES qui détient le plus grand patrimoine immobilier en République démocratique du Congo. Elle est représentée dans 3/4 des provinces de la RDC et considérée comme poumon de l’économie congolaise. Suite aux difficultés de trésorerie, la SCTP était devenue incapable d’entretenir son patrimoine immobilier.

Amenaka Kinyamba, Stagiaire IFASIC

Laisser un commentaire