Au cours de la fête du travail : Les travailleurs plaident pour l’application du SMIG

La place du cinquantenaire a servi de cadre aux festivités du 1er mai.  Le monde célèbre en cette date  la journée mondiale du travail. ‘’Construire l’avenir avec un travail décent ‘’, c’est le thème qui a été retenu lors de la célébration de cette journée.

Plusieurs manifestations ont été organisées en RDC pour marquer cette célébration, dont le rassemblement des travailleurs à la place du cinquantenaire. Aux côtés des travailleurs, l’on a noté la présence des officiels et des membres du gouvernement.  Au cours de cette manifestation, les travailleurs ont déposé auprès du gouvernement représenté par le ministre d’Etat en charge du Travail Lambert Matuku Memas, leur mémorandum contenant leurs désidératas. Il s’agit principalement de la mise en application du Salaire Minimum Interprofessionnel Garant  (SMIG).

Appliquer le SMIG

Le représentant des organisations professionnelles des travailleurs Yapy Makengo, a dressé un tableau sombre concernant la situation du travailleur congolais.   Yapy Makengo a rappelé à l’assistance, qu’un protocole d’accord a été signé entre le gouvernement et l’intersyndicale nationale de l’administration publique (INAP), cela pour permettre toute pratique des modalités de l’applicabilité dudit accord. Il a rappeleé que le pouvoir public doit penser à l’applicabilité du SMIG pour tous les travailleurs, dans les entreprises du portefeuille,  entreprises privées, et dans d’autres services de l’Etat.  Il en outre invité les membres du gouvernement présents à la cérémonie, d’encourager  les initiatives et efforts entrepris par le ministre du travail, au cours de leur réunion du conseil des ministres. Ce qui permettra que l’application du SMIG soit effective.

Désidératas des travailleurs

De son speech, Lambert Matuku a promis de répondre favorablement aux désidératas des travailleurs. Le ministre du Travail a épinglé les différentes réalisations du gouvernement pour l’amélioration des conditions des travailleurs. Il a relevé que la quête permanente du dialogue social s’est illustrée l’année écoulée par plusieurs activités dont les plus marquantes ont été notamment : l’organisation de la 33ème session ordinaire du conseil national du travail, la participation à la 106ème session de la conférence internationale du travail à Genève en Suisse, la participation à la 36ème session extraordinaire du conseil d’administration.  Le ministre du Travail a souligné que le gouvernement place le plein emploi productif et le travail décent au cœur des politiques économiques et sociales, se fondant sur les 4 objectifs stratégiques indissociables. Il a rassuré que quelques solutions aux revendications des travailleurs contenues dans leur cahier, viennent d’être communiquées, avant de préciser que les efforts continuent d’être fournis dans les différents secteurs de l économie nationale.

Nico Kassanda

 

Laisser un commentaire